Le régime hyperprotéiné

Posté par: Carinne Jorissen Dans: Régime Sur: jeudi, novembre 30, 2017 Commentaire: 0

Vous avez décidé de perdre du poids !

Une possibilité de perdre du poids rapidement tout en apprenant à préparer des repas équilibrés est le régime hyperprotéiné.

Vous avez décidé de perdre du poids !

Une possibilité de perdre du poids rapidement tout en apprenant à préparer des repas équilibrés est le régime hyperprotéiné.

Les 3 sources d’énergie de l’organisme :

  • Les glucides ou sucres sont la source d’énergie essentielle. Le glucose est la seule source d’énergie pour le cerveau.
  • Les lipides constituent le carburant de réserve. On les retrouve dans les cellules graisseuses.
  • Les protéines sont des chaînes d’acides aminés qui interviennent dans la composition des tissus (musculaires, osseux, cheveux, peau, ongles, sang…). Les protéines fournissent également de l’énergie, soit 4 calories par gramme.

En quoi consiste le régime hyperprotéiné ?

Le principe du régime hyperprotéiné consiste à maintenir l’apport en protéines, tout en réduisant au strict minimum les glucides et les graisses. Les protéines vont permettre de préserver la masse musculaire.

Comment fonctionne le régime hyperprotéiné ?

cetogenese.png

Quels sont les avantages du régime hyperprotéiné ?

  • Perte de poids rapide.
  • Effet coupe-faim immédiat car les protéines sont plus difficilement digérées et vont produire une sensation de satiété en restant plus longtemps dans le système digestif.
  • Effet coupe-faim sur le repas suivant par un effet de satiété suite à la production de glucose par l’intestin qui va jouer un effet coupe-faim.
  • Sensation de bien-être
  • Protection de la masse musculaire

Quels sont les inconvénients du régime hyperprotéiné ?

Il ne peut pas être conseillé à tout le monde.

Contre-indications absolues

  • En cas d’insuffisance rénale, hépatique ou cardiaque
  • En cas d’infarctus récent (moins de 1 an)
  • En cas de diabète insulino-dépendant
  • En cas de grossesse et d’allaitement

Contre-indications relatives

  • En cas de traitement diurétiques
  • En période de croissance ou chez le sujet âgé
  • En cas de dépression
  • En cas de troubles du comportement alimentaire
  • Risque de déshydratation

1) Perte de poids initiale au moyen de la phase stricte

À réaliser pour démarrer avec une perte de poids rapide ou en cas de perte de poids importante à réaliser :

  • Consommation quasi-exclusive de protéines pour obliger l’organisme à puiser l’énergie dans ses propres réserves c’est-à-dire les graisses.
  • Les légumes les plus pauvres en sucres sont autorisés à volonté afin de permettre un bon fonctionnement intestinal et une plus grande variété des repas.
  • Il est recommandé de prendre des compléments nutritionnels en vitamines, minéraux et acides gras essentiels pour éviter toute carence
  • Durée : une semaine.
  • En cas de faim irrésistible : il faut savoir qu’elle est transitoire et cède au bout de 48 heures. Prenez éventuellement une préparation protéinée supplémentaire.
  • Une perte de poids retardée peut survenir en période prémenstruelle.
  • Attention aux écarts : l’apport de sucres empêche la cétogenèse et il faudra attendre plusieurs jours pour que la perte de poids recommence.

2) Perte de poids initiale au moyen de la phase mixte

On commence par la phase mixte :

  • Lors de pertes de poids moins importantes
  • Lorsqu’on désire garder un ou deux repas classique Ou la phase mixte va faire suite à la phase stricte
  • On maintient l’apport protéiné et on va légèrement augmenter les apports en glucides et lipides au moyen :
    • de légumes plus variés
    • d’au moins un repas traditionnel avec viandes ou poissons

La réintroduction des aliments sucrés devra se faire progressivement afin d’éviter une reprise de poids. Elle se déroule en 3 phases pendant lesquelles les aliments sucrés de faible index glycémique sont réintroduits progressivement:

  1. Les fruits et les laitages
  2. Le pain complet
  3. Les légumes secs et les féculents

commentaires

Laissez votre commentaire